FREN 110
Français avancé


Désert : introduction


Greg Lessard, Études françaises, Queen's University

La vitesse narrative

vitesse_narrative

Le jeu entre événements et description/détail

evenements_description

La description et la lecture

Ils sont apparus, comme dans un rêve, au sommet de la dune, à demi cachés par la brume de sable que leurs pieds soulevaient. Lentement, ils sont descendus dans la vallée, en suivant la piste presque invisible. En tête de la caravane, il y avait les hommes, enveloppés dans leurs manteaux de laine, leurs visages masqués par le voile bleu. Avec eux marchaient deux ou trois dromadaires, puis les chèvres et les moutons harcelés par les jeunes garçons. Les femmes fermaient la marche. C'étaient des silhouettes alourdies, encombrées par de lourds manteaux, et la peau de leurs bras et de leurs fronts semblait encore plus sombre dans les voiles d'indigo.

Source: Le Clezio, Désert, p 7.

La perspective

Elle se couche sur le dos dans le sable des dunes, et les mouches plates se posent sur sa figure, sur ses mains, sur ses jambes nues, les unes après les autres. Elles ne viennent pas toutes d'un seul coup, parce qu'elles ont un peu peur de Lalla, au commencement. Mais elles aiment venir boire la transpiration salée sur la peau, et elles s'enhardissent vite. Quand elles marchent avec leurs pattes légères, Lalla se met à rire, mais pas trop fort, pour ne pas les effrayer. Parfois une mouche plate pique la joue de Lalla, et elle pousse un petit cri de colère.

Source: Le Clezio, Désert, p 78.

L'exotisme

Parfois ils avaient croisé quelqu'un qui marchait vers Smara, et ils avaient échangé quelques paroles:
"Qui es-tu? "
"Bou Sba. Et toi? "
"Yuemaia. "
D'où viens-tu ?"
"Aaïn Rag. "
"Moi, du Sud, d'Iguetti."

Source: Le Clezio, Désert, p 26.