FREN 393 Morphologie et lexicologie (2014): TP 2

Valeur totale: 10 points. Tapez vos réponses à la machine. Utilisez un clavier français pour bien mettre les accents. Faites attention à la grammaire, car la correction grammaticale sera prise en compte dans l'évaluation de vos réponses. (Pour de l'aide, voir cette page.)

Le TP doit être soumis sur papier ou par courriel au plus tard le 9 octobre. N'oubliez pas qu'on peut discuter des analyses avec d'autres étudiants, mais que chaque étudiant doit soumettre un document personnalisé rédigé seul par ses propres efforts.

  1. Comme nous l'avons vu, Jakobson propose l'existence d'une fonction phatique qui assure le contact lors de la conversation. Les manifestations de cela comprennent les gestes (hochements de tête), les phrases ("Oui, je vois.") et un certain nombre de mots prononcés au cours de la conversation. En vous basant sur le corpus de Sherbrooke à l'adresse http://recherche.flsh.usherbrooke.ca/cfpq/index.php/transcriptions/recherche/mot, trouvez la répartition des mots phatiques hum hum, hein, t'sais, ok, ouin entre locuteurs masculins et féminins. Présentez vos résultats sous forme de tableau avec la forme, la fréquence et le pourcentage des occurrences produites par les hommes par les femmes. Ensuite, utilisez ces données pour formuler une courte hypothèse pour expliquer la différence observée.
    Valeur: 4 points.
  2. En vous servant du Petit Robert en ligne, trouvez la liste des mots entrés dans le dictionnaire entre 2008 et 2014. Mettez de côté les mots fabriqués directement en français et concentrez-vous sur les emprunts. Faites un tableau des différentes langues d'origine avec le nombre de mots provenant de chaque langue. Ensuite, utilisez ces données pour caractériser les emprunts en ce qui concerne le poids des différentes langues d'origine et les domaines dans lesquels les mots sont utilisés.
    Valeur: 4 points.

  3. Relevez deux termes spécialisés dans le passage suivant, tiré de http://www.coteau-st-paul.com/culture_pomme.html:
    la pomiculture a toutefois aussi besoin d’une saison variant de 120 à 145 jours continus sans période de gel. Toutefois, un temps chaud à la fin de l’été et en automne retarde la coloration des fruits. Des vents forts et soutenus peuvent causer des dommages importants dans les vergers parce qu’ils peuvent gêner le travail des abeilles lors de la floraison, causer la chute d’une quantité importante de pommes avant la cueillette, abîmer les fruits en les faisant se frotter les uns aux autres ou encore contre les branches. Les grands vents peuvent aussi dessécher les jeunes rameaux de l’année, les rendant ainsi plus sensible aux attaques de l’hiver. Les vents d’hiver, peuvent aussi déplacer la neige et ainsi dénuder la base des arbres les rendant ainsi plus vulnérable au gel des racines.
    Proposez une définition pour chaque terme et justifiez brièvement son statut de terme spécialisé.
    Valeur: 2 points.